Transformation des écosystèmes marins côtiers face aux changements globaux

 

Résumé du projet

Les écosystèmes marins côtiers jouent un rôle crucial dans le maintien de la biodiversité, et approvisionnent un grand nombre de services écosystémiques aux populations humaines. Ces fonctions écologiques sont particulièrement cruciales dans les régions tropicales où les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers abritent une biodiversité exceptionnelle et côtoient des populations humaines aux destins fortement liés à celui des écosystèmes.

Or, les récifs coralliens, mangroves et herbiers souffrent des effets croissants des changements globaux, et sont en déclin à travers la planète. Tous les écosystèmes ne montrent cependant pas le même degré d’exposition et de vulnérabilité à l’altération, et comprendre comment les conditions environnementales façonnent ces écosystèmes est indispensable pour élucider les mécanismes sous-jacents à la résilience.

L’objectif du projet Track Changes (a.k.a. suivi des modifications) est d’évaluer la réponse des écosystèmes marins côtiers face aux changements globaux, en utilisant comme modèle d’étude le système récifal néocalédonien. Il est fondé sur deux volets complémentaires, l’un tourné vers le passé à partir des connaissances historiques, l’autre vers le futur avec le développement d’outils technologiques de suivi innovants.

Cette initiative permet de constituer une base empirique solide pour développer et implémenter une gestion durable des écosystèmes dans un monde de plus en plus anthropisé.

Ce travail est basé sur une compilation de l'ensemble des données historiques et contemporaines disponibles sur la distribution des habitats et l'abondance des espèces. Pour contribuer au projet Track Changes, prendre contact avec le porteur de projet, Mohsen Kayal (mohsen.kayal@ird.fr).