Posted by admin  |  October 12, 2021

 

Le Grand Récif de Toliara, sur la côte sud-ouest de Madagascar, a été célèbre pour ces communautés récifales florissantes dans les années 1960, mais a depuis été affecté par diverses menaces, provoquant un déclin des coraux signalé pour la dernière fois en 2008. En 2017, nous avons examiné l'hétérogénéité spatiale de la structure des communautés coralliennes dans la région de Toliara. Les assemblages coralliens sont caractérisés par une variabilité spatiale marquée, avec une variation significative pour la plupart des descripteurs entre les trois principaux habitats, et également entre les stations au sein des habitats. Nous avons enregistré une couverture corallienne élevée, avec des valeurs >40% à six des 10 stations, associée à une forte abondance de colonies coralliennes. Nous avons également documenté le retour à un assemblage corallien dominé par les coraux du genre Acropora. Bien que ces résultats positifs suggèrent un retour récent à des assemblages coralliens plus sains, ils doivent être tempérés, car la diversité que nous avons enregistrée était plus faible que dans les années 1960. De plus, nous avons trouvé une couverture élevée d'algues dans plusieurs stations, ce qui suggère que l'écosystème est probablement proche du point de basculement vers un changement de phase. Enfin, la structure de la taille des populations des principaux taxons coralliens était positivement asymétrique, avec peu de grandes colonies pour assurer le renouvellement des populations locales. La forte variabilité spatiale suggère que les aires marines protégées devraient intégrer une zone suffisamment large pour capturer l'échelle de cette hétérogénéité spatiale.

Projet(s) concerné(s) par cette actualité :
Aucun projet lié.