Actualités

#
Une étude internationale, conduite en Nouvelle-Calédonie par des chercheurs de l’IRD, de l’Université de Montpellier et de l’EPHE-PSL,en association avec le CNRS, montre que des fragments d'ADN dans l’eau de mer révèlent la présence d'espèces rares et craintives de requins là où on les pensait disparues. Ces résultats, publiés le 2 mai 2018 dans la revueScience Advances, remettent en cause la distribution géographique de ces espèces et interpellent sur la protection de ces populations résiduelles dans les écosystèmes soumis à l’impact de l’Homme.
#
La photogrammétrie utilisée sur les récifs coralliens devrait nous permettre de comprendre leur complexité structurelle. Une vidéo sur les premiers résultats de la thèse d'Isabel Urbina-Barreto nous montre de premiers résultats sur des récifs de La Réunion.
#
Les travaux d'une étudiantes ENTROPIE M2BEST ont été publié dans le journal de l'île, tirant la sonnette d'alarme sur l'inquiétante découverte de plastiques dans toutes les espèces d'oiseaux marins présentes dans l'île. La Réunion, Le journal de l'île du lundi 2 avril 2018
#
La seconde édition de l'ouvrage collectif (3 volumes) World of Seas sous la direction de Sheppard sera publié en octobre 2018.
#
Le nouveau bulletin Beches de mer de la CPS est disponible http://coastfish.spc.int/en/publications/bulletins/beche-de-mer/483-beche-de-mer-information-bulletin-38
#
Une nouvelle base de données génétique met en lumière le foisonnement des espèces dans les récifs coralliens des océans Indien et Pacifique. Elle s’inscrit dans un mouvement global d’identification des ressources marines dont l’objectif est d’en améliorer la connaissance et la gestion.
#
Les mères baleines à bosse se retrouvent pour se nourrir sur les monts sous-marins à l'extérieur des récifs de Nouvelle-Calédonie. Un nouveau papier en collaboration avec le GEMM LAB - Geospatial Ecology of Marine Megafauna Laboratoire - de l'Université de l'Etat de l'Oregon
#
Deux bossus blancs du genre Gymnocranius, jusqu'ici appelés Gymnocranius sp. D et Gymnocranius sp. E, restaient non décrits. Un chercheur d'entroPI, associé à un collègue de la National Taiwan University et un étudiant en thèse de l'Université de Miyasaki au Japon, décrivent Gymnocranius sp. E comme Gymnocranius obesus sp. nov.
#
Jaeger A, Feare CJ, Summers RW, Lebarbenchon C, Larose CS and Le Corre M (2017) Geolocation Reveals Year-Round at-Sea Distribution and Activity of a Superabundant Tropical Seabird, the Sooty Tern Onychoprion fuscatus. Front. Mar. Sci. 4:394. doi: 10.3389/fmars.2017.00394
#
Objectif atteint (et publication) pour la campagne RESICOD qui s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie en décembre 2010 avec la production d'un jeu de données barcode de référence pour les poissons du récif du lagon Sud, grâce à une collaboration des chercheurs d’entroPI avec l’UMR ISEM, le MNHN et le Genoscope.