Posted by admin  |  July 13, 2021

 

Ses travaux seront à l'interface entre la chimie et l'écophysiologie et consisteront à évaluer

(1) l'impact des facteurs physico-chimiques sur la physiologie et la production toxinique de micro-algues toxiques, principalement Gambierdiscus

(2) à évaluer un potentiel risque sanitaire de ces espèces en Nouvelle-Calédonie.

Nous lui souhaitons la bienvenue.

Projet(s) concerné(s) par cette actualité :
Aucun projet lié.