Actualités

#
Alors que la calcification des coraux est à l'origine des récifs coralliens, l'un des écosystèmes les plus riches au monde, celle-ci est affectée chaque année un peu plus, que ce soit par les changements climatiques ou par des stress locaux. De nombreux récifs font notamment face à un enrichissement métallique ou à une eutrophisation des eaux découlant de la pollution urbaine, de l'exploitation des sols voire de l'érosion naturelle. En Nouvelle-Calédonie par exemple, le nickel est un métal commun dans le lagon. L'urée, en tant que déchets métaboliques de tout organismes vivants, se retrouve également couramment dans les récifs. Dans ce contexte particulier, cette étude s'est attachée à déterminer l'effet de ces stress locaux sur la physiologie corallienne Il a été ainsi démontré que le nickel favorisait l'incorporation de l'urée puis sa dégradation au sein du corail chez les trois espèces testées. Par la suite, les composés issus de la dégradation de l'urée (le carbone inorganique et l'ammoniaque) seront utilisés par les coraux, principalement pour renforcer leur calcification et également, mais dans une moindre mesure, leur photosynthèse.
#
EuroMarine a été créé par ses membres dans la conviction qu'il existe un réel besoin et un rôle pour un tel réseau. L'adhésion des 61 organisations membres initiales (2014, fondatrices) témoigne d'une vision commune du potentiel d'une telle entité.
#
Le JEUDI 24 MAI à 18h au REX dans le cadre du festival de l’image sous-marine, en partenariat avec l'IRD et PEW Nouvelle-Calédonie - J'aime les réserves XXL, avec notre expert des monts sous-marins, Bertrand Richer de Forges, chercheur en biologie marine à l’ORSTOM/IRD et spécialiste de la faune des grandes profondeurs, ainsi que Solène Derville, doctorante en biologie marine à l’IRD, spécialisée dans l’étude des cétacés.
#
Une étude internationale, conduite en Nouvelle-Calédonie par des chercheurs de l’IRD, de l’Université de Montpellier et de l’EPHE-PSL,en association avec le CNRS, montre que des fragments d'ADN dans l’eau de mer révèlent la présence d'espèces rares et craintives de requins là où on les pensait disparues. Ces résultats, publiés le 2 mai 2018 dans la revueScience Advances, remettent en cause la distribution géographique de ces espèces et interpellent sur la protection de ces populations résiduelles dans les écosystèmes soumis à l’impact de l’Homme.
#
La photogrammétrie utilisée sur les récifs coralliens devrait nous permettre de comprendre leur complexité structurelle. Une vidéo sur les premiers résultats de la thèse d'Isabel Urbina-Barreto nous montre de premiers résultats sur des récifs de La Réunion.