Dynamique, vulnérabilité et résilience des écosystèmes marins tropicaux

  • Interactions coraliennes

    Interactions coraliennes

  • Prédateurs marins

    Prédateurs marins

  • Campagnes océanographique

    Campagnes océanographique

Les écosystèmes marins tropicaux sont soumis à une augmentation de la fréquence et de l’intensité des perturbations et des stress environnementaux d’origine naturelle ou anthropique : augmentation de la température des eaux, acidification des océans, surexploitation des ressources halieutiques, pollutions.

Si les effets de certains de ces stress, comme le réchauffement climatique, sur les assemblages ou la physiologie d’organismes marins ont été documentés, les effets de l’acidification des océans par exemple, sont encore largement méconnus. De même, l’impact de ces perturbations sur l’ensemble des composantes de l’écosystème, les interactions biotiques, les traits d’histoire de vie des espèces et les fonctions écologiques restent mal appréhendés. Les liens entre anomalies de température et phénomènes de blanchissement corallien de masse, qui affectent non seulement les colonies coralliennes mais également la structure des peuplements benthiques et leurs espèces associées (poissons récifaux), sont bien documentés. En revanche, l’impact de ces événements sur les processus impliqués dans le maintien des communautés (traits d’histoire de vie, interactions biotiques) restent à élucider. De même, la modification des aires de répartition de certaines espèces pélagiques, suite au réchauffement climatique, a été démontrée au niveau des hautes latitudes, mais reste peu étudiée en milieu tropical.

Par ailleurs, l’impact des facteurs anthropiques sur les organismes formant ces écosystèmes marins tropicaux est la plupart du temps étudié pour une seule variable. Il s’avère pourtant essentiel d’étudier la synergie entre les multiples facteurs de stress. De même, faute de connaissances suffisantes des mécanismes liés aux changements globaux qui affectent la dynamique des populations et des écosystèmes marins en milieu tropical, il est difficile d’évaluer leur vulnérabilité et leur potentiel de résilience face aux perturbations. Améliorer la compréhension de ces mécanismes est donc un pré-requis à la mise en place de mesures de gestion et d’actions de conservation efficaces et au développement de modèles prédictifs fiables du devenir des systèmes écologiques.

Objectifs
Etudier les effets des stress
Affiner la connaissance des processus
Développer des modèles prédictifs
Améliorer les mesures de conservation