Pauline Gelin

Téléphone :
Fax :
Adresse : Faculté des Sciences et Technologies, Université de la Réunion, 15, avenue René Cassin - CS 92003, 97744 Saint Denis Cédex 9, La Réunion, France
Doctorant
Phylogéographie et connectivité des coraux du genre Pocillopora dans l’Indo-Pacifique
Master Biodiversité et écosystèmes tropicaux (BEST), Université de La Réunion
Université de La Réunion
Mots-clés : connectivité, biologie moléculaire, corail, phylogéographie, Indo-Pacifique, Pocillopora
Présentation
Thèmes de recherche et intérêts

Mon projet de thèse s’intéresse à la phylogéographie et à la connectivité des coraux du genre Pocillopora au sein de deux hotspots de biodiversité de l’Indo-Pacifique (Sud-Ouest de l’océan Indien et Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique Sud-Ouest).

Plusieurs morpho-espèces emblématiques du genre Pocillopora sont à l’étude : P. eydouxi, P. damicornis et le complexe P. verrucosa/meandrina. Mon projet de thèse se propose d’étudier la connectivité de ces différentes morpho-espèces à différentes échelles spatiales au sein de deux régions de l’Indo-Pacifique : le Pacifique Sud-Ouest (Nouvelle-Calédonie et Chesterfield) et le Sud-Ouest de l’océan Indien (Madagascar, Rodrigues, Ile de la Réunion et Iles Eparses : Europa, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin) pour les morpho-espèces sus-citées, largement distribuées dans chacune de ces deux régions. En outre, il s’agira d’étudier les flux génétiques à une échelle régionale à l’intérieur de chacune de ces régions, ainsi qu’à une échelle locale pour certaines îles de ces archipels.

Cependant, chez les coraux du genre Pocillopora, la taxonomie basée sur des critères morphologiques et les données issues d’analyses génétiques semblent divergentes. En effet, une morpho-espèce donnée peut être composée de plusieurs groupes génétiques (fortement différenciés entre eux) alors que dans un groupe génétique peuvent se retrouver différentes morpho-espèces (Pinzon et Lajeunesse 2011). Au regard des premiers résultats obtenus au cours de ce travail, il apparaît que nous ayons également, pour une morpho-espèce génétique donnée, plusieurs groupes génétiques différenciés.

La présence de ces groupes génétiques pourrait être liée à présence d’espèces cryptiques au sein de l’échantillonnage. Il s’agira d’identifier les différentes espèces génétiques grâce à des données de marqueurs séquence (mitochondriaux et nucléaires) ainsi qu’à des données de marqueurs microsatellites. Il sera alors possible, de mener des études de connectivité sur les différentes espèces génétiques identifiées.

Support financier des recherches
  • LabEx CORAIL
Directrices de thèse
Projets