Andreas Ravache

Téléphone : +687 80 85 73
Adresse : IRD Nouméa, 101 Promenade Roger Laroque, Anse Vata, BP A5 - 98848 Nouméa, Nouvelle Calédonie
Doctorant
Stratégies d’alimentation et d’exploitation de l’espace océanique par les procellariidés nichant en Nouvelle Calédonie. Application à la conservation.
Master 2 Ecosystèmes insulaires océaniens à Luniversité de Polynésie Française
IRD Nouvelle-Calédonie
Mots-clés : conservation biology, DNA metabarcoding, GPS-tracking, seabirds, stable isotope analyses
Présentation

Les oiseaux marins, particulièrement le groupe de Procellariidés (puffins et pétrels) sont des prédateurs supérieurs capables de déplacement de grande amplitude. Dépendant du milieu terrestre pour se reproduire et du milieu marin pour se nourrir, ils sont soumis à de nombreuses menaces d’origine anthropique affectant ces deux milieux. Ainsi, leurs populations ont chutés de 70% ces 60 dernières années. Leur conservation est donc au cœur des stratégies de conservation et de gestion des milieux marins.

Mais leur position de prédateurs supérieurs se déplaçant à large échelle en fait également des sentinelles des changements environnementaux affectant les milieux marins. Leur association avec les prédateurs supérieurs tels que les thons ou les dauphins, et leur accessibilité à terre pendant la reproduction en fait des modèles d’étude idéaux et des bio-indicateurs de diversité en milieu hauturier. Enfin, Ils fournissent un grand nombre de services écosystémiques.

L’objet de ce projet de recherche est donc d’apporter des éléments de connaissances nouveaux sur les déplacements en mer et l’utilisation de l’espace et des ressources trophiques océaniques et lagonaires par plusieurs espèces d'oiseaux marins encore méconnues se reproduisant en Nouvelle Calédonie (le,pétrel de Tahiti Pseudobulweria rostrata, et le puffin fouquet Ardenna pacifica). Pour cela nous combinerons l’étude des déplacements en mer à l’étude de leur régime alimentaire, particulièrement via le dosage des isotopes stables de l’azote et du carbone ainsi que par l’utilisation de metabarcoding ADN.

Ce travail permettra (i) d’identifier les zones importantes pour l’alimentation de ces oiseaux pendant la période de reproduction, (ii) de mieux comprendre le comportement trophique et le régime alimentaire de ces espèces lors de la période de reproduction et donc la compétition intra- et interspécifique dans l’utilisation des ressources et de l’habitat, et (iii) de déterminer les variables environnementales océanographiques déterminant les zones d’alimentation, afin de modéliser les zones à fort enjeux dans le Parc Naturel de la Mer de Corail.

Sites géographiques d’étude
Grande Terre de Nouvelle Calédonie et ses ilots, récifs de Chesterfield, Récifs d’Entrecasteaux.


Supports financiers des recherches

Ce travail est supporté par le projet BEST 2.0 “Biopelagos“ de l’Union Européenne (grant number 1070–2015) et la Province Nord (grant number 15C493). L’Ecole Doctorale du Pacifique et l’Université de Nouvelle Calédonie ont fourni une bourse doctorale.

Direction de thèse
  • Eric Vidal (Entropie, IRD)
  • Yves Letourneur (Entropie, UNC)
Projets

Publications