Débat autour de la taxonomie des poissons-anges pygmées.

Dans son édition de février, le Journal of Heredity publie un débat scientifique sur un article de Shen et co-auteurs précédemment paru dans Marine Biodiversity, mené en collaboration avec deux chercheurs de l’UMR Entropie et du LabEx Corail. Ce dernier papier decrit une nouvelle espèce de poisson-ange pygmée endémique aux îles Cocos et Christmas au large de Java, Centropyge cocosensis. Les quatre espèces de poissons-anges pygmées du complexe Centropyge flavissima, qui comprend la nouvelle espèce, se distinguent sans ambiguïté par leur patterns de coloration. Toutefois, les marqueurs génétiques utilisés à ce jour montrent un degré inédit de perméabilité au flux génique entre espèces au sein du complexe. C’est sur la base de ce type de résultats que la validité de Centropyge cocosensis est contestée par des auteurs américains. En réponse, les auteurs de Centropyge cocosensis pointent la contradiction entre le fait d’accepter la distinction entre certaines espèces sur la seule base des patterns de coloration et le refus de reconnaître la nouvelle espèce sous le prétexte que celle-ci, comme les autres espèces du complexe, n’est pas reproductivement isolée de ses congénères.


Références :

Shen K-N, Chang C-W, Delrieu-Trottin E, Borsa P (2017) Lemonpeel (Centropyge flavissima) and yellow (C. heraldi) pygmy angelfishes each consist of two geographically isolated sibling species. Marine Biodiversity. doi 10.1007/s12526-016-0509-y

Delrieu-Trottin E, Shen K-N, Chang C-W, Borsa P (2017) One species hypothesis to rule them all: consistency is essential to delimitate species. Journal of Heredity 108, 334-336. doi: 10.1093/jhered/esx008.

Ci-dessous les liens vers les papiers concernés du Journal of Heredity :


Sujets
Autres actus
Aucune actu trouvée.

Chargement de la conversation