Nouvel article d'Entropie :

Désormais, 91 espèces de mulets possèdent leur barcode ADN.

Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'IRD permet désormais d'identifier 91 espèces de mulets (ou muges) par le séquencage d'un fragment de leur ADN mitochondrial.
Les mulets constituent une famille réputée difficile, ceci de par l'apparente absence de caractères morphologiques qui permettraient de distinguer les espèces proches. Les difficultés d'identification freinent les études sur l'écologie des mulets. Ceux-ci assurent pourtant des fonctions essentielles dans les écosystèmes littoraux et, en particulier, les écosystèmes récifaux. De plus, les mulets vivant en bancs compacts dans des eaux de faible profondeur, ils sont particulièrement sensibles à la surpêche, au point que plusieurs espèces de mulets figurent sur des listes d'espèces vulnérables à l'echelle locale.

L'identification à l'espèce étant essentielle à leur gestion et à leur conservation, il était important de trouver une alternative aux clés d'identification baséees sur les caractères morphologiques. Grâce à la base de données de référence produite par l'IRD, cet objectif est devenu réalité. Le DNA-barcoding est appelé à devenir l'outil de choix pour l'identification à l'espèce des poissons de la famille des mulets.


Lien vers l'article : http://hal.ird.fr/ird-01469968

Contact ENTROPIE: Philippe Borsa

Mulets du genre Kanawa © P. Borsa, 2015

Sujets
Autres actus
Aucune actu trouvée.

Chargement de la conversation