Actualités

#
n récent travail effectué par des membres de l’entreprise OCEA Consult’, associés à des chercheurs de l’IRD et de la plate-forme moléculaire GenSeq de l’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier a démontré qu’un échantillonnage restreint dans le temps de jeunes poissons capturés à l’aide de pièges lumineux permettait d’améliorer significativement notre connaissance sur la biodiversité des poissons.
#
Deux nouvelles publications sur les raies pastenagues à points bleus à découvrir dans le Chinese journal of Oceanology and Limnology et dans Species. La génétique a permis d'identigier cinq nouvelles especes de raies pastenagues a points bleus (anciennement Neotrygon kuhlii). Trois d'entre elles (N. bobwardi, N. malaccensis et N. moluccensis) habitent les mers indonesiennes. Une autre (N. westpapuensis) est presente en Papouasie Occidentale. La cinquieme (N. vali) est presente dans l'archipel des Salomon.
#
"Les récifs de coraux de Nouvelle-Calédonie vont plutôt bien et retrouvent leur vitalité ". C'est une bonne nouvelle qu'annonce Francesca Benzoni, de l'Institut de Recherche et développement (IRD) de Nouméa, de retour de la mission POST-BLANCO.
#
Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'IRD permet désormais d'identifier 91 espèces de mulets (ou muges) par le séquencage d'un fragment de leur ADN mitochondrial. Les mulets constituent une famille réputée difficile, ceci de par l'apparente absence de caractères morphologiques qui permettraient de distinguer les espèces proches. Les difficultés d'identification freinent les études sur l'écologie des mulets. Ceux-ci assurent pourtant des fonctions essentielles dans les écosystèmes littoraux et, en particulier, les écosystèmes récifaux.
#
Parution de l'Atlas des mammifères marin sauvages de France, volume 1, en vente au Muséum d'histoire naturelle de Paris. L'atlas décrit 71 espèces de mammifères marins présents sur plus de 11 millions de km². Données d'origine diverses, 24 000 données de présence, avec le concours de Claire Garrigue.
#
Les poissons-demoiselles du genre Abudefduf, ou sergents-majors, comprennent plusieurs especes tres communes des habitats recifaux de l'Indo-Pacifique. Une etude recente menee en collaboration entre l'UMR Entropi et ses partenaires de la National Taiwan University sur la genetique des deux especes les plus communes, echantillonnees dans tout l'Indo-Pacifique tropical, depeint une situation extaordinairement complexe. Trois lignees cryptiques sympatriques, indistinguables d'apres leurs patterns de coloration, ont ete mises en evidence chez le sergent-major de Waigeo, Abudefduf vaigiensis. L'une de ces lignees, distribuee dans tout l'Indo-Pacifique, s'hybride avec le sergent-major a six bandes, Abudefduf sexfasciatus, sur une partie de leur aire de distribution commune. MalgrE l'hybridation, les deux especes restent morphologiquement distinctes, ce qui implique que les hybrides sont contre-selectionnes. Puisque les differences de coloration ne semblent pas constituer une barriere reproductive pre-zygotique suffisante, leur role est autre, mais il est necessairement important pour expliquer leur conservatisme chez trois lignees distinctes sous le nom Abudefduf vaigiensis.
#
Dans son édition de février, le Journal of Heredity publie un débat scientifique sur un article de Shen et co-auteurs précédemment paru dans Marine Biodiversity, mené en collaboration avec deux chercheurs de l’UMR Entropie et du LabEx Corail. Ce dernier papier decrit une nouvelle espèce de poisson-ange pygmée endémique aux îles Cocos et Christmas au large de Java, Centropyge cocosensis.
#
A lire sur IRD Nouvelle-Calédonie: Protection des poissons coralliens : les réserves marines à la traîne. Une étude internationale, conduite par des chercheurs de l’IRD, de l’Université de Montpellier, de l’Université de la Nouvelle-Calédonie et de l’Université d’Hawaii, a évalué pour la première fois l’impact de l’homme sur les poissons de récifs coralliens e n Nouvelle-Calédonie.
#
Article UMR Entropie dans metamorphose-outremers.com sur le nouvel article publié dans Nature
#
Nous ne sommes plus seuls dans l'univers ! Deux espèces de bossus blancs décrites a partir de spécimens de Nouvelle-Calédonie, dont une qu'on pensait être endémique a la Nouvelle-Calédonie, ont en fait des counterparts dans les eaux tropicales du Pacifique nord-ouest (Taiwan), soit a 7000 km de la NC.