Actualités

#
Une nouvelle base de données génétique met en lumière le foisonnement des espèces dans les récifs coralliens des océans Indien et Pacifique. Elle s’inscrit dans un mouvement global d’identification des ressources marines dont l’objectif est d’en améliorer la connaissance et la gestion.
#
Les mères baleines à bosse se retrouvent pour se nourrir sur les monts sous-marins à l'extérieur des récifs de Nouvelle-Calédonie. Un nouveau papier en collaboration avec le GEMM LAB - Geospatial Ecology of Marine Megafauna Laboratoire - de l'Université de l'Etat de l'Oregon
#
Deux bossus blancs du genre Gymnocranius, jusqu'ici appelés Gymnocranius sp. D et Gymnocranius sp. E, restaient non décrits. Un chercheur d'entroPI, associé à un collègue de la National Taiwan University et un étudiant en thèse de l'Université de Miyasaki au Japon, décrivent Gymnocranius sp. E comme Gymnocranius obesus sp. nov.
#
Jaeger A, Feare CJ, Summers RW, Lebarbenchon C, Larose CS and Le Corre M (2017) Geolocation Reveals Year-Round at-Sea Distribution and Activity of a Superabundant Tropical Seabird, the Sooty Tern Onychoprion fuscatus. Front. Mar. Sci. 4:394. doi: 10.3389/fmars.2017.00394
#
Objectif atteint (et publication) pour la campagne RESICOD qui s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie en décembre 2010 avec la production d'un jeu de données barcode de référence pour les poissons du récif du lagon Sud, grâce à une collaboration des chercheurs d’entroPI avec l’UMR ISEM, le MNHN et le Genoscope.
#
n récent travail effectué par des membres de l’entreprise OCEA Consult’, associés à des chercheurs de l’IRD et de la plate-forme moléculaire GenSeq de l’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier a démontré qu’un échantillonnage restreint dans le temps de jeunes poissons capturés à l’aide de pièges lumineux permettait d’améliorer significativement notre connaissance sur la biodiversité des poissons.
#
Deux nouvelles publications sur les raies pastenagues à points bleus à découvrir dans le Chinese journal of Oceanology and Limnology et dans Species. La génétique a permis d'identigier cinq nouvelles especes de raies pastenagues a points bleus (anciennement Neotrygon kuhlii). Trois d'entre elles (N. bobwardi, N. malaccensis et N. moluccensis) habitent les mers indonesiennes. Une autre (N. westpapuensis) est presente en Papouasie Occidentale. La cinquieme (N. vali) est presente dans l'archipel des Salomon.
#
"Les récifs de coraux de Nouvelle-Calédonie vont plutôt bien et retrouvent leur vitalité ". C'est une bonne nouvelle qu'annonce Francesca Benzoni, de l'Institut de Recherche et développement (IRD) de Nouméa, de retour de la mission POST-BLANCO.
#
Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'IRD permet désormais d'identifier 91 espèces de mulets (ou muges) par le séquencage d'un fragment de leur ADN mitochondrial. Les mulets constituent une famille réputée difficile, ceci de par l'apparente absence de caractères morphologiques qui permettraient de distinguer les espèces proches. Les difficultés d'identification freinent les études sur l'écologie des mulets. Ceux-ci assurent pourtant des fonctions essentielles dans les écosystèmes littoraux et, en particulier, les écosystèmes récifaux.
#
Parution de l'Atlas des mammifères marin sauvages de France, volume 1, en vente au Muséum d'histoire naturelle de Paris. L'atlas décrit 71 espèces de mammifères marins présents sur plus de 11 millions de km². Données d'origine diverses, 24 000 données de présence, avec le concours de Claire Garrigue.