Posted by admin  |  February 11, 2021

 

Une nouvelle étude sur les grands dauphins de l'Indo-Pacifique menée par des scientifiques de l'UMR Entropie et de l'association Opération Cétacés vient de paraître dans le journal Frontiers in Marine Science. Conduite dans le cadre du projet TCHITU, celle-ci s'est basée sur plus de 25 ans de données récoltées dans le sud de la Nouvelle-Calédonie afin d'étudier la structure sociale, les habitats et les cicatrices présentes sur les nageoires de dauphins. De manière surprenante, cette étude montre qu'il existe plusieurs communautés côtières dans le sud de la Nouvelle-Calédonie, échangeant très peu entre elles et pouvant être considérées comme des unités de gestion indépendantes. L’analyse des cicatrices a par ailleurs montré qu’une proportion importante des blessures présentes sur les nageoires des dauphins pourrait être liée à des coups d’hélices. Les trois communautés de grands dauphins de l'Indo-Pacifique révélées dans le sud de la Nouvelle-Calédonie sont particulièrement vulnérables en raison de leur insularité, de l'utilisation d’un habitat côtier et des faibles niveaux de connectivité qu'on y trouve. Dans un contexte d'augmentation du trafic maritime, de pêche et des activités de loisirs, cette étude fournit une base de référence utile pour l'évaluation urgente de l'état de conservation des dauphins en Nouvelle-Calédonie.

Bonneville CD, Derville S, Luksenburg JA, Oremus M and Garrigue C (2021) Social Structure, Habitat Use and Injuries of Indo-Pacific Bottlenose Dolphins (Tursiops aduncus) Reveal Isolated, Coastal, and  Threatened Communities in the South Pacific. Front. Mar. Sci. 8:606975. doi:  10.3389/fmars.2021.606975